Profitez de 10% de remise sur le prêt à poser et le sur-mesure avec le code REDUC10

Installation de fenêtre : la pose en applique

Fenêtre Applique

La pose en applique est une méthode très pratiquée dans la construction neuve. En effet, poser ses fenêtres en applique est compatible avec la présence d'une isolation intérieure et d'un parement de finition type placo.

Toutefois, cette méthode se rencontre également en rénovation. La pose en applique simplifie l'installation et la prise des dimensions. La fixation de la fenêtre est assurée par des pattes d'ancrage. Le dormant de la fenêtre est en contact avec le mur intérieur, sur le pourtour de la baie.

Caractéristiques de la pose de menuiseries en applique

La pose en applique doit respecter les préconisations du DTU 36.5. Les matériaux, accessoires de pose, produits de calfeutrement et cales doivent répondre aux règles professionnelles. Pour réussir un chantier de pose de fenêtres en applique, connaître les principales caractéristiques de la méthode est fondamental.

Pose en applique par l'intérieur ou par l'extérieur

La particularité de la pose en applique est la possibilité de réaliser les travaux par l'intérieur ou par l'extérieur. Un soin tout particulier doit être suivi pour l'étanchéité en cas de pose par l'extérieur. Un dispositif de renvoi d'écoulement d'eau de pluie doit être prévu en partie haute de la menuiserie.

Installation des fenêtres en applique sur le mur

Dans la pose en applique, le dormant de la fenêtre est en appui sur le gros œuvre. La zone d'appui du dormant doit avoir une largeur minimum de 28 mm (DTU 36.5). Côté mur, la zone d'appui doit faire au moins 13 mm de largeur. Il est possible d'appuyer la fenêtre sur une feuillure créée dans la maçonnerie ou rapportée sur le mur.

Fixation de fenêtre en applique : pattes ou équerres ?

Les équerres ou pattes de fixation utilisées doivent être en acier galvanisé. En partie basse, sous le dormant, l'utilisation d'équerres renforcées est préconisée (pattes à gousset). La fixation du dormant sur les équerres s'effectue par des vis ou des clameaux. La fixation des menuiseries doit être réalisée avec méticulosité.

Fenêtres en applique et isolation intérieure

La pose en applique est préconisée quand la maison dispose d'une isolation intérieure. Dans ce type d'installation, la fenêtre s'intègre à l'isolant posé sur les murs. La qualité d'isolation est de haut niveau. La pose en applique réduit drastiquement les risques de ponts thermiques.

Méthode de pose de fenêtres en applique

La pose en applique offre plus de surface vitrée que les autres méthodes de pose. Lorsque les travaux sont bien réalisés, l'aspect extérieur est bien meilleur. La pose en applique convient à tous les types de matériaux (PVC, alu, bois). Réaliser des travaux de pose en applique nécessite de suivre une procédure à la lettre. Elle se décline en six étapes.

Étape 1 : relevé des dimensions du tableau

Le choix de la fenêtre dépend des dimensions du tableau. Le dormant doit être plus grand. La prise de côtes doit intégrer la zone minimum d'appui prévue par le DTU. Vérifiez bien la largeur et la hauteur du tableau fini. Retenez la côte la plus petite. L'épaisseur du dormant doit être supérieure à l'épaisseur de l'isolant intérieur.

Étape 2 : pose à blanc de la fenêtre sur le mur

C'est une étape cruciale. La pose à blanc a pour but de vérifier le niveau et l'aplomb de la fenêtre. La pose en applique suppose la présence d'une personne supplémentaire pour réaliser cette opération. Lorsque tout est calé, il est nécessaire de tracer avec précision sur la maçonnerie, les limites extérieures du dormant.

Étape 3 : fixation des équerres sur la maçonnerie

La pose des équerres s'effectue selon le tracé précédent, aux points de rotation des vantaux et de fermeture de la fenêtre. Pour assurer la liaison mur-équerres, selon le type de mur, différents accessoires existent :

  • chevilles nylon classiques ;
  • chevilles à frapper ;
  • chevilles de scellement chimique.

Étape 4 : réalisation de l'étanchéité entre le dormant et la maçonnerie

Avant la fixation du dormant sur le mur, une étape de calfeutrement est requise. Elle consiste à poser un cordon de mastic ou une bande de mousse imprégnée sur la partie du dormant en appui sur le mur. L'objectif est de réaliser l'étanchéité à l'air et à l'eau du pourtour du dormant.

Étape 5 : fixation du dormant sur les équerres

Le dormant se fixe sans les vantaux. L'utilisation de jeux de cales est indispensable. Cela permet la mise à niveau, le réglage de l'aplomb et le respect des diagonales. La fixation définitive du dormant sur la maçonnerie utilise au choix :

  • des vis passées à travers le dormant ;
  • des clameaux insérés dans la gorge du profilé.

Étape 6 : travaux de finition de la pose en applique

La pose de fenêtres en applique produit un haut niveau de finition. Cette méthode n'impacte pas le ravalement ou les finitions extérieures du tableau. La réalisation d'un simple joint en silicone pour fenêtres de la bonne couleur est suffisante. À l’intérieur, le joint en silicone finalise la jonction entre l'isolant et le dormant.

La pose en applique n'est pas adaptée à votre maçonnerie ? Vous trouverez la méthode de pose adaptée à votre bâtiment dans les pages suivantes :

Partager